Un univers où légendes et magie se confonde... Un endroit ou l'ombre change les êtres au point de détruire tout une race!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'une des Princesses Oubliées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Illeanëlia de Conmènes
Plume admin
Plume admin
avatar

Messages : 706
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 31
Localisation : là où me mène le vent

MessageSujet: L'une des Princesses Oubliées   Dim 27 Avr - 17:16


 L’éternité, qu’est-elle donc, sinon le premier instant sans fin d’un premier amour ?
Illeanëlia d’Orphëalie
Nom: Inconnu (ne s’en souviens pas)
Prénom: Illeanëlia
Âge: 16 ans Origine: Royaume d’Orphëalie
Race:Néleïade (mi elfe-mi néréide):[/color]?????
Physique : Décrivez le physique de votre personnage

Le physique d’Illeanëlia comment le décrire… Ah ! Oui voilà commençons par le début à savoir que , comme toutes nymphes qui se respecte, que ce soit au sein de la mythologie ou tout simplement dans ce beau royaume qu’est Orphëalie, une nymphe est par définition une créature à la beauté sans pareil… Sa beauté n’a d’égal que la splendeur des déesses contées dans la mythologie en fait. A l’image donc de ses même créatures, Illeanëlia est une jeune fille avec un physique des plus avantageux dirons-nous. Se jeter des fleurs ? Non elle ne se jette pas des fleurs toute seule, c’est  simplement une assertion, un état de fait  quelque chose comme une preuve empirique en sommes. Avantageux oui mais n’est-ce pas de notoriété publique chez les nymphes ? Certes mais pour cette jeune fille-ci, cela était encore plus vrai, pour elle qui était une créature unique en son genre… Enfin unique était une façon de parler bien évidement car elle était issue de l’union de deux races improbables. Bien qu’elle soit mi elfe, elle tient plus de la néréide que de celui-ci. De par son côté elfique pourtant, Illeanëlia à les oreilles légèrement en pointe lui conférant un attrait supplémentaire et une beauté plus particulière, plus singulière. Une peau blanche comme la plus pure des neiges éternelles, des lèvres pulpeuses à souhait comme un fruit gorgé de soleil d’un beau rouge comme le bouton d’une rose éclatante au contour chatoyant. Au contact de l’eau, elle se part d’une magnifique queue de sirène au couleur blanc nacre violine. Illeanëlia à des Yeux d’un beau vert émeraude qui change de couleur lorsqu’elle redevient sirène prenant la même couleur que sa queue, lui conférant un regard encore plus mystérieux qu’à l’accoutumé. Des cheveux noire au reflet violine se terminant en de parfaite anglaises ou se perds une unique tresse mêlée à des files d’or parée de perle de nacre finissait pour ainsi  dire l’apparence angélique de cette divine créature.

En somme Illeanëlia est l’incarnation même de la créature mythique parfaite, avec ses 1m 68 pour 48kg environ, cette jeune fille est dotée d’une silhouette svelte et élancée. Pour mieux l’imaginée, il faut se rappeler de l’apparence de ses anciennes nymphes de la mythologie grecque, oui leur représentation était en tout point identique à l’allure de notre jeune héroïne. Elle est vêtue la plus part du temps, d’une toge antique de couleur grenat dont les manches sont des voiles rattachés à son majeur par un fin anneau d’or blanc. Sa robe est fendue à mi-cuisse du côté droit et forme un jolie décolleté laissant entrevoir la naissance de sa poitrine sans pour autant trop en montrer tout du moins la plupart du temps, car il fut un temps ou ses tenues d’apparats n’aurait rien eue avoir avec la tenue qu’elle arbore à l’heure actuel. Son front porte toujours une larme grenat sertie sur une chaine d’or blanc fin représentant une ronce ornée de roses entrelacées sur la partie de la chaine où reposait la larme grenat qui descendait légèrement en formant un V sur le front.  Bien que cela ne soit pas visible, Illeanëlia arbore dans le creux de ses reins un tatouage particulier et magnifique, représentant des ailes d’anges ornées de roses noires. Un tatouage n’apparaissant que lorsqu’elle faisait usage de sa véritable puissance où alors qu’elle était blessée sérieusement ce qui jusqu’à présent n’était arrivé que peu de fois. Ce tatouage, seul symbole prouvant son appartenance à la famille impériale des Néleïades, un héritage de plus de sa race à vrai dire…. Un de plus lui rappelant  la triste réalité…. Lui rappelant qu’elle était à présent la dernière… la seule et l'unique survivante mais était-ce vraiment bien le cas... [/b]



Psychologie : Décrivez le caractère de votre personnage [10 lignes pleines minimum]

Bien sûr après le physique il faut parler de la psychologie non ? Que dire de sa psychologie, de son caractère en sommes, Illeanëlia est une jeune fille de nature sauvage alliée cela à une beauté digne des plus belles roses, sans oublier les épines qui  vont avec et font sa défense mais aussi son plus bel attrait et vous obtenez assez bien ce que cette jeune fille incarne même si il est dur de le croire de prime abord. Douce et généreuse avec les autres elle n’en reste pas moins d’un fort caractère aussi tenace que les flammes éternels. Entêtée n’allez pas croire qu’elle se laissera bien gentiment faire comme toute jeune fille bien sage et obéissante.

Non loin de là, Illeanëlia est vive et passionnée, elle est une jeune fille fière et droit et surtout avec un caractère bien trempé qui désespérément cherche ses racines et un sens à ce vide qu’elle ressent, comme si elle n’était pas complète, comme si elle était… incomplète justement, qu’une part d’elle manquait. Oh bien sur elle ne part pas de la part réserver à l’âme sœur non mais à autre chose, une autre part d’elle-même qui manquait… Elle sait ou se place ses priorités et fait face à toute les situations avec un calme et un courage noble digne des plus grands en fait. Cultivée et intègre elle reste tout de même d’un naturel emportée si on la pousse trop loin. Elle est aussi perfectionniste mais cela peut lui faire défaut. Illeanëlia est vive et passionnée en un mot une jeune fille de seize ans tout à fait normale malgré le poids d’un statut important sur ses épaules en tant qu’héritière du trône de l’univers d’Orphëalie, en tant que dernière de sa ligné du moins c’est ce qu’elle croyait ! Isolée de ses racines elle à un manque de ce côté-là qu’elle aimerait combler mais par peur de souffrir à nouveau  elle ne se lie que peu avec autrui laissant son côté sauvage comme rempart entre elle et les autres. Un peu à l’image d’un masque ou d’un mur de verre que l’on érigerait pour se protéger, se réserver. Elle  est à la fois de feu et de glace, calme comme l’eau d’un lac mais si celui-ci se déchaine attention au dégât que cela propage… Un véritable tsunami passera ravageant tous sur son passage. Une explosion imprévue ! Quelque chose qui surprend, qui dévaste sans que l’on s’y attende et qui ne s’arrête as si aisément, si facilement. Il y a des choses… des émotions qui détruisent tout et change les hommes….. Comme cette brume à changer des êtres pacifiques en créature de l’ombre et bien la colère, la douleur peuvent faire de même… Oh bien sur elle ne deviendra jamais une créature des ténèbres si on la pousse à bout mais elle sera effrayante à sa manière.


Histoire



I PROLOGUE

Son histoire… son passé… comme tout à chacun il y en a un. Il y en a forcément un… Oui mais lorsque celui-ci n’est que bribes douloureuses et sombres peut-on seulement parlé de passé… Qu’est-ce que réellement le passé ? A part des souvenirs, des bribes qui constitue une partie du puzzle que constitue notre existence ?  Après tout  la vie n’est pas un long fleuve tranquille et ce que l’on nomme DESTIN  n’est autre que le chemin que l’on suit non ? Moi après tout je suis comme tout le monde et comme tout à chacun j’ai ma propre histoire avec son passé... Sombre certes, mais son passé quand même, mais le raconté… non trop triste… trop douloureux et puis à quoi cela servirait de retourner le couteau dans la plaie ? A quoi servirait-il de le conter alors même qu’elle la elle-même oubliée…. Bien si il le faut alors soit je m’y plierais de mauvaise grâce cependant le passé ne peut être changé alors pourquoi le ressasser ainsi…. Je vous préviens cependant que cela ne sera pas un conte de fée loin de là vous êtes prévenue. Alors par où commencer ? Par ou débuter puisque mon passé m’a été arraché ! Ah oui  je peux tout du moins me présenter à vous cela sera un bon début me direz-vous et bien soit je m’exécute.

Illeanëlia, juste Illeanëlia, non pas de nom de famille je ne m’en souviens pas ou alors si celui de ma famille d’adoption mais est-ce si important ? Je ne crois pas. Car il ne donne aucune indication sur qui je suis  il n’est pas un indicateur clé de mon passé. Je disais donc que j’allais me présenter et c’est fait. Quoi ? Mon prénom ne vous suffit pas. Bon que puis-je dire d’autre… Ah ! Oui je suis ce que l’on nomme une Néleïade, la dernière existante, mais chute…. C’est un secret. Comment je le sais ?

C’est mes parents d’adoption qui me l’ont révélé, ils étaient au service de feu mes véritables parents, de mon peuple pour être plus exact. Mon peuple… Cela me fait tout drôle rien que d’y songer…. Du moins c’est ce que j’ai pu retenir de ce qu’ils m’ont dit. Comme vous le savez enfant on est si vite distrait que certaines choses dite nous échappes et c’est sans doute ce qui est arrivé car je n’ai peut-être pas tous retenue de ce qu’ils m’ont dit sur mon histoire. J’aurais bien pu vivre toute mon enfance heureuse auprès de mes géniteurs, comme toute petite fille de 5 ans, apprendre comment être une bonne princesse pour mon peuple et tous les autres en maintenant l'équilibre des forces! Mais non cela me fut enlevé d'un coup... brutalement. Comment ? Et bien écouter la suite et vous aurez pleine satisfaction… Mais comme toute les histoires il faut commencer à la source de celle-ci, cependant vous n’aurez que des bribes… Bribes de mes souvenirs de petite fille... Morceaux qui m’ont été conté. Ne vous attendez pas à une histoire bien ordonnée car vous n’êtes pas tombée sur la bonne personne.  Non vraiment pas…. Surtout avec moi !


II La fin d’une ère, la fin d’un peuple…..

Mes tous premiers souvenirs…. J’aimerais tant vous dire qu’ils sont joyeux ! Que je me souviens du visage rayonnant de ma mère, du visage protecteur et aimant de mon père… De leur voix, de leur rire du contacte de leur main prenant la mienne…. mais non j’étais trop petite pour cela… A 5 ans perdre ses parents c’est trop tôt pour en conserver de réel souvenir…. Tout au plus un vague souvenir, des ombres mais même cela m’a été enlevé cette nuit-là.  Tout a été détruit même les souvenirs matériels il ne subsiste pas de vestiges ou si peu…. Mon premier souvenir remonte à mes 5 ans, lorsque je me suis réveillée au milieu des ruines de ce qui fut le château impérial, le sol jonché de cadavres… de leurs cadavres au-dessus de moi…. Leur visage je les ais occultés ils étaient couvert de sang…. Figé dans une expression de parfaite horreur je me souviens que j’étais apeurée…. Que je ressemblais à un animal sauvage blessé pas à une enfant heureuse…. Je vous avais prévenu ce ne sont pas des souvenirs joyeux mieux vaut cesser de me lire si cela vous déplait vous être prévenue ! Et puis lorsque je me suis réveillée je tenais une main… petite, fine très fort mais elle était inerte… enfin je crois je ne me souviens pas très bien c’est si, flou…. Même pas du visage allant avec cette main d’enfant…. C’est pour dire.

Donc je disais quoi  déjà ? Ah oui ! Reprenons c’était une journée qui aurait dû être la plus belle de toute ma vie… Pourquoi ? Eh bien parce que cette journée devait être comme tant d’autre journée avec des rires, des joies, je revois des bribes d’une petite fille dont le visage est flou, d’un petit garçon  dont le visage doux lui  ne m’étais pas occulté, un visage qui m’avait sauvé et accompagné pendant  toute ses années… Celui de mon compagnon bien aimé que je ne cesserais jamais d’aimé en secret.  En secret oui car jamais je n’aurais le courage de le lui dire de peur qu’ils ne les partagent pas sans doute. Je ne me souviens pas de cette petite fille son nom son visage…. Juste cette main qu’elle me tendait, cette main que je tenais et cette sensation d’être en parfaite sécurité et plus que tout de me sentir complète…. Que des bribes… pas une histoire juste comme des pièces de puzzle non reconstituées… un passé oublié et une identité perdue…. Dans ses ténèbres que cette brume avait apportées détruisant ce qui fut le royaume, l’âge d’or de mon peuple, de ma race !  

Lorsque vous avez 5 ans vos souvenirs sont fugaces et précieux, aujourd’hui je me rends compte que c’est un vide que je voudrais  voir combler…. Des photos, des souvenirs palpable comme ce pendentif en or blanc qui ne quittait pas mon cou et que je ne parvenais  pas à ouvrir car scellé par de la magie il semblait pourtant renfermer mes racines… Quelques choses d’important ! Cette journée de fête qui avait basculée en journée d’horreur totale… Mes parents adoptifs m’ont raconté que c’était un jour de bal que la brume avait tout emporté transformant les naïades en de sombre créature maléfique… et noires…. Et qu’ils avaient vue sortir de la fumés sombre deux enfants, un petit garçons, un jeune mage de tout juste 7 ans tenant contre lui une petite fille apeurée vêtue princièrement mais couverte de sang s’agrippant à lui. Cette petite fille en état de choc c’était moi apparemment et le jeune mage  me direz-vous ? Eh bien il s’agit de mon protecteur…. Mon ami…. Daemon

La personne la plus importante à mes yeux aujourd’hui je l’ai compris nous avons grandi ensemble et j’ai appris  qu’il m’avait été attribuée comme protecteur à ma naissance, il avait été choisi pour veiller sur moi et l’avais fait…. Il le fait toujours… Enfant on nous parlait d’une légende qui voulait que lorsqu’un protecteur était choisi et qu’un pacte était en âge d’être conclu un voile de lumière étoilée entourait les deux élus et un anneau d’or blanc apparaissait à leur doigt scellant ainsi leur union. C’était une vieille légende du royaume pourtant j’aurais aimé que ça soit vrai qu’il me soit…. Destiné…. Enfin retournons à nos moutons….. Les Néleïades régnait sur ce royaume qu’était Orphëalie et les elfes, mon peuple d’adoption était les gardiens de mon ancien royaume et avait juré de me cacher et de me protéger aux yeux de nos ennemis pour qu’un jour je puisse remonter sur mon trône…. Mon trône cela me faisait… Drôle….. Oui très drôle….

Quoiqu’il en soit je ne me rappel ni comment j’en étais  arrivée dans la cours désolée de ce qui fut le palais de mes parents, et encore moins comment je m’étais trouvée dans les bras de mon protecteur à rejoindre les elfes seule rescapés du massacre causé par la sombre brume…. Mes souvenirs de mon passés s’arrête là….. Le reste de ma vie, ses dix dernières années sont un passé un peu plus joyeux sans doute, rythmé par la suite de mon enfance auprès de mon peuple d’adoption, de ma famille d’adoption…. Ils m’ont élevés et protégés comme si j’étais l’une des leurs un véritable elfe ! Je le suis à moitié de par mon sang ce qui me permit de passer inaperçue auprès de nos ennemies heureusement pour moi d’ailleurs. S’ils avaient sue qu’une enfant avait survécu chez les elfes ils auraient sans doute décimés mon peuple d’adoption et cela je ne le voudrais jamais ! Trop de mort autour de moi déjà  je ne voulais en aucun cas revivre ça… revivre mon arrivé parmi eux. Les cauchemars….. Ses nuits où seule les bras de mon ami pouvait me calmer, m’apaiser…. Me sécurisé. Non jamais plus je ne voulais revivre de tels nuits !


III La quête de son passé....

16 ans…. 16 ans que je suis née, mais toujours ce vide en moi... Toujours cet appel incessant que j’entends ce :

« Aide-moi !!!! »

J’ai besoin de savoir ce que cela signifie ! Comprendre ce que je suis, qui était mes parents, mon peuple…. Cette vie de recluse me pèse de plus en plus.  Je dois partir pour retrouver mes racines…. Je sais qu’il me suivra alors je n’aurais pas peur alors je peux le faire !  Il me l’a dit, me l’a promis :

« Je serais toujours avec toi, Jamais je ne t’abandonnerais je te protégerais toujours. »

Même si je sais que mes parents adoptifs sont inquiets ! Pourtant ils m’ont appris à me battre à me servir de mes pouvoirs, je ne suis plus une petite fille sans défense,  en fait je ne l’ai jamais réellement été, j’ai besoin de voir le monde de mes propres yeux et de retrouver ce que la brume m’a arrachée, comprendre qui je suis réellement vivre tout simplement une vie de liberté ! Reconquérir mon royaume et débarrasser le monde de la brume et des Ténèbres éternels qui avaient ravagés mon peuple afin qu’une nouvelle ère de paix puisse commencer…. Une ère de paix pour que plus jamais la souffrance ne frappe ! Idéaliste ? Sans doute oui mais voilà n’ai-je pas le droit d’y croire un peu ? Juste un peu…..  Cela sera ma quête !  Car oui j’ai fait ce rêve étrange depuis mon enfance….. Ce rêve si… comment l’exprimer tant cela est poignant… c’est cela je revois cette petite fille cette silhouette…. Elle semble du même âge et étrangement elle me semble comme… Familière oui c’est ça familière pourtant son visage ne m’est pas visible…. Elle m’appelle de sa voie enfantine, une voix implorante, une voix sanglotante même… Une voix déchirante et pourtant trouvant échos au plus profond de moi au point d’y avoir sa place. Je veux comprendre pourquoi ! Qui est-elle…  pourquoi me hante-t-elle ! Je veux savoir ! Oui je veux comprendre tout simplement comprendre….. Ais-je seulement le choix ?

Non pas vraiment il n’y a pas d’autre solution à part partir pour avoir des réponses et retrouver un passé pour le moins oublié. Cette solution était la meilleure pour elle du moins c’est ce qu’elle croyait, du moins c’est ce qu’elle ressentait et puis lui aussi lui avait dit qu’elle avait fait le bon choix alors elle ne reculerait pas il était là avec elle comme toujours alors tout irait pour le mieux.

Fiche crée par Illeanëlia
Merci de ne pas la copier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melopelia-nocturnaes.monempire.net
 
L'une des Princesses Oubliées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Val Kilmer un acteur sous éstimé et oublié
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés
» Salvatore, R.A. - Une aube nouvelle - La Légende de Drizzt 10 - Les Royaumes Oubliés
» "Les oubliées"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mélopëlia Nocturnaes :: LE PETIT SALON DE VELOURS :: Berceau de Roses-
Sauter vers: